Stratagème 37/A. SCHOPENHAUER/L’Art d’avoir toujours raison

STRATAGèME 37
(Qui devrait être l’un des premiers). Si l’adversaire a aussi raison sur l’objet du débat, mais qu’heureusement il choisit une mauvaise preuve, il nous est facile de réfuter cette preuve, et nous prétendons alors que c’est là une réfutation de l’ensemble.

Au fond, cela revient à faire passer un argumentum ad hominem pour un argumentum ad rem. Si aucune preuve plus excate ne lui vient à l’esprit ou à celui de ses assistants, nous avons gagné.

Par exemple, si quelqu’un, pour prouver l’existence de Dieu, avance la preuve ontologique est parfaitement réfutable.

C’est le moyen par lequel de mauvais avocats perdent une juste cause: ils veulent la justifier par une loi qui n’est pas adéquate, et la loi adéquate ne leur vient pas à l’esprit.

Un bon dimanche à TOUTES et TOUS
CC in Lausanne, Capitale de l’Olympisme

http://citizenclo.wordpress.com/2008/05/28/chronique-onusienne/#comment-2071

A propos citizenclo

Facebook: citizenclo Twitter: citizenclo LinkedIn: Claudine Girod
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Stratagème 37/A. SCHOPENHAUER/L’Art d’avoir toujours raison

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s